Dernières actualités

Quinze sapins pour redynamiser le Cours d'Herbouville

Article tiré du Progrès de Lyon du 22 Décembre 2009 consultable sur http://www.leprogres.fr/fr/region/le-rhone/lyon/article/2499640,185/Quin... :

"Quinze sapins pour redynamiser le cours d'Herbouville"

À l'initiative de l'association de quartier « Ô ce Cours », commerçants, membres du conseil de quartier Croix-Rousse Est et Rhône et de l'association « Lyon Côté Croix-Rousse » ont déposé quinze sapins offerts par « Lyon Côté Croix-Rousse », geste symbolique d'une volonté de renouveau du cours d'Herbouville. Il n'accueille actuellement que 10 commerces, « alors qu'il y a largement assez de place pour une trentaine d'échoppes » soutient Jérôme Revy, vice-président de l'association.

Le Pont Vaisse ou le pont Saint Clair

Le Pont "de Lattre de Tassigny" qui conduit les voitures de la rue Duquesne au tunnel de la Croix-Rousse a remplacé en 1956 l'ancien pont Vaisse, initialement appelé Pont Saint-Clair, détruit en 1953.

Ce dernier, construit en 1856 fut appelé Pont Saint-Clair, puis renommé pont Vaisse en hommage à Claude Marius Vaisse (un Lyonnais qui fut Préfet, Député, Ministre et Sénateur) en 1931.

Ce même pont remplaça le pont Louis-Philippe qui fut emporté lors d'une crue en 1854.

On trouve dans le Courrier de Lyon un article qui fait état de cette démolition : Le 28 juin 1854, Le Courrier de Lyon fait état de pluies diluviennes qui touchent Lyon. Le fleuve est en crue.

"Vers les dix heures [du matin], un bateau chargé de pierres qui s'était engravé (...), et abandonné, dit-on, par ses conducteurs au milieu du lit, ayant été dégagé par les eaux grossies (...) s'en est allé à la dérive. A la hauteur du faubourg de Bresse, il s'est heurté contre le moulin Meyrel (...), fixé à la rive droite, a brisé ses amarres et l'a rejeté sur une autre usine de ce genre (...) qui a résisté et heureusement arrêté le précédent. Le bateau a chaviré, mais sa coque, réunie aux débris par le choc aux deux moulins, ont continué à suivre le courant et sont venus en heurter un autre moulin situé en face du pavillon chinois, au-dessus de la place de la Boucle. Les liens de celui-ci ayant été rompus, il s'est détaché de la rive et a été entraîné. Après avoir donné une violente secousse à une autre usine placée un peu plus bas et qui a été acculée contre le bord, il est venu se jeter contre la travée centrale du pont dont il s'agit.
La partie pentive de son toit s'est engagée sous le tablier, l'a soulevé, et bientôt, après quelques oscillations de courte durée, celui-ci a cédé, entraînant avec lui les chaînes de suspension par l'effort desquelles les huit colonnes en pierre de taille qui les supportaient ont été renversées.
En quelques minutes, ce beau monument d'architecture hydraulique (...) était complètement rasé (...)".

Le Pont Vaisse n'était pas situé exactement à l'emplacement du pont de Lattre mais plus au nord, face à la montée Bonnafous, presque face à la maison d'Edouard Herriot (le 1 Cours d'Herbouville).

Ci-dessous : photo très intéréssante pris du pont Vaisse débouchant sur le Cours d'Herbouville, avec l'aimable autorisation de http://www.lyon-photos.com. On remarque tout de suite les arbres sur la gauche qui n'existent plus et l'accès agréable au Quai.

On trouve dans le Progrè illustré vers 1891 une intéréssante gravure illustrant un marché aux Pommes sous le pont saint Clair qui montre bien que ce Quai fut autrefois accessible.


Il fut endommagé en 1944 par des bombardements, mais ne fut détruit qu'en 1953 pour laisser place à l'actuel pont de Lattre de Tassigny.

Consultation sur le stationnement résident payant

Dans le cadre du conseil de quartier, nous organisons une consultation à tous les habitants du cours d'Herbouville. Nous vous demandons de vous prononcer sur le projet de stationnement résident payant. Les avis sont très partagés sur ce type de fonctionnement pour notre quartier.

Qu'est ce que le stationnement résident payant ?

C'est un mode de stationnement payant mais avec un tarif préférentiel aux résidents. Le stationnement payant est valable de 9h à 12h et de 14h à 18h (sauf extension). Pour les résidents, un tarif spécial est proposé à la journée, à la semaine ou au mois (env 16 Euros par mois pour 1 vignette, a priori il pourrait y avoir 2 vignettes par foyer).

Les résultats de la concertation seront publiés et transmis aux pouvoirs publics.

Répondez à la consultation en ligne en cliquant sur ce lien :

REPONDRE A LA CONSULTATION EN LIGNE

Opération Sapins de Noël sur le Cours d'Herbouville

Vendredi 11 Décembre 18h00

C'est un camion qui vient nous apporter une cargaison de sapins de noël !

L'association des commerçants du plateau de la croix Rousse représenté par Jean Pierre Quénard, associée aux commerçants du Cours d'Herbouville et au conseil de Quartier Est et à l'initiative de l'association O Ce Cours ont offert à notre quai un peu de gaieté.

Pour l'occasion quelques habitants, commerçants et élus s'étaient donnés rendez vous pour accueillir ces sapins et boire un verre à la santé du Quai d'Herbouville et de ses habitants. Ce fut l'occasion de mettre un petit coup de projecteur sur le quotidien de notre quartier et ses problèmes de commerce.

Les élus David Klimelfeld, Emmanuel Hamelin et le député Pierre Alain Muet sont venus fêter avec nous cet événement.

 

 Samedi 12 Décembre 9h00

A l'aide de quelques bonnes volontés, les sapins sont répartis tout au long du quai, laissés nu pour que chacun puisse y apporter sa décoration.

Mot de remerciement de Danielle Cordiez, présidente de l'association O Ce Cours :

Je viens au nom de tous les habitants du cours d'Herbouville vous remercier à nouveau pour la distribution de sapins dans notre quartier vendredi soir.
Merci à toi, Jean-Pierre (Quénard NDLR) qui a compris très rapidement la nature de ma demande. Ce geste représente pour tous un rattachement à la vie du plateau, fut-il symbolique.
Merci à tous les membres du conseil du quartier Est et Rhône d'avoir accepté de jouer le jeu et de nous permettre de décorer notre quartier.

Merci à l'Association Lyon Croix-Rousse et plus particulièrement à Mr. Descours, à Muriel Nemoz, à Anne Piaguet d'avoir participé à la mise en oeuvre mais aussi en partie au financement de cette animation.
Et puis, nous avons eu le plaisir de recevoir des personnalités qui ont montré leur intérêt à notre démarche.

Enfin, je remercie toutes les personnes qui se sont déplacées et avec qui nous avons partagé un bon moment.

Ce samedi nous avons disposé les sapins tout au long du cours en faisant le maximum pour dissuader d'éventuels "emprunts".
Cela nous a permi de communiquer avec un grand nombre de riverains qui ont accueilli cette initiative avec grand plaisir.

Notre quartier vient de prendre un petit air de fête inhabituel grâce à toute ces bonnes volontés.

Encore merci à tous !!!

Stop aux voitures épaves !!!

Depuis plusieurs mois des voitures non roulantes sont stationnées sur le Cours d'Herbouville profitant de la gratuité sans pour autant se soucier de la règlementation (qui interdit les stationnements plus de 24h sur la même place) et surtout sans se soucier de l'impacte sur l'environnement et le stationnement.C'est pourquoi nous avons décidé de saisir les autorités de Police pour verbaliser et faire retirer ces véhicules afin de libérer de la place déjà si rare.N'hésitez pas à nous informer de telles situations afin que nous puissions faire intervenir les autorités.pour cela : contact@ocecours.org ou par téléphone au 06 99 15 43 91

Cours d'Herbouville, nous avons des artisans

Article tiré du Progres :Éric Depeyre, artisan coutelier depuis 2003, s'est spécialisé dans les « fermants » en acier et matières noblesLes cordonniers ne sont pas toujours les plus mal chaussés ! Éric Depeyre, artisan coutelier, détient toujours sur lui deux couteaux, qu'il n'hésite pas à sortir, au restaurant ou chez des amis, pour couper sa viande. Inutile de préciser que quand il exhibe un de ses couverts à manche de sureau ou de corne de buffle du Vietnam, il fait sensation. « Cela permet d'engager un sujet de conversation » observe-t-il.Ce « gone » du 6e arrondissement de Lyon a enchaîné les petits boulots pendant des années : peintre, vendeur de vêtements, pompiste, agent de la SNCF, réparateur de matériel médical. Lors de ses moments de liberté, cet amateur de ball-trap s'amusait à monter et à remonter des Laguiole. Puis, à la faveur d'une période de chômage, il a fait un bilan de compétence en 2002 et s'est lancé dans une formation accélérée d'artisan coutelier, chez un maître : Henri Viallon, Meilleur Ouvrier de France, installé à Thiers. « Je voulais travailler pour moi » reconnaît ce quadragénaire. Il apprécie de « partir d'une feuille de dessin, de trouver des harmonies, de voir évoluer le matériel (acier, bois) pour arriver à un résultat », un bel objet. Il lui faut au moins deux jours pour fabriquer un couteau. Il s'est spécialisé dans les modèles « fermants » (comprendre pliants), ornés de matières nobles : bois de fer d'Arizona, os de chameau, autruche, girafe, corne, défense de mammouth, corail… « J'essaie de faire des couteaux élégants et fonctionnels, sensuels dans la main » dit-il, tout en déplorant que ses acheteurs, des collectionneurs, enferment leur trésor sous vitrine. « Quand je vends un couteau, l'affûtage est gratuit, mais je ne le revois jamais, car il ne sert pas ». Dommage, car « le couteau est le compagnon idéal de l'homme » dans sa vie quotidienne.Après avoir débuté rue de la Ruche (Lyon 3e), Éric est installé depuis trois ans cours d'Herbouville. Et il compte parmi ses voisins des designers de couteaux avec lame en céramique mais eux, ils fabriquent en Chine!«Au fil du cours». 6, crs d'Herbouville Lyon 4e. Tél : 06 83 59 96 60 www.ericdepeyre.com

Le cours d'Herbouville c'est encore la Croix Rousse

Article paru dans le magazine "le Progrès".

En réponse à l'article du Progrès Danielle CORDIEZ tient à apporter ces informations complémentaires :

  • L'invitation de Monsieur BOLLIET à créer une association voire un comité d'intérêt local met en évidence que le pouvoir municipal n'est pas au courant des créations d'associations sur son territoire. cf Journal Officiel 18 juillet 2009)
  • La très récente association "ô ce cours !" dont j'assume la présidence, a rapidement informé la mairie de son existence.
  • Très rapidement les premiers travaux de l'association se sont portés entre autre sur le stationnement anarchique pour lequel les autorités de Police ont été saisie par l'association. Des mesures d'enlèvement de quelques "véhicules épaves" sont déjà mises en oeuvre.
  • L'idée d'un détachement du cours d'Herbouville du quartier Est et Rhône n'est pas recevable, car le 4ème arrondissement mérite son unité jusqu'aux berges du Rhône, et de ses habitants en attente d'écoute.

Pages