Dernières actualités

Première réunion de concertation du réaménagement du cours

La première réunion de concertation du réaménagement du cours d'Herbouville aura lieu le mardi 3 mai à 18h30 à la salle du conseil de la mairie de Lyon 4 (133 Boulevard de la Croix-Rousse).

Nous vous conseillons vivement d'aller à cette réunion, organisée par la mairie de Lyon 4, pour vous informer et faire valloir votre point de vue.

Pour mémoire, un vaste projet de réaménagement du cours d'Herbouville et ses alentours immédiats est planifié pour dans moins d'un an. Il touche à plusieurs modifications de notre quartier : 

  • instauration d'une piste cyclable,
  • modification des places de stationnements et circulation, 
  • modification des espaces verts,
  • et plus encore

Un certains nombre de points de ce projet ne sont pas figés et l'avis des riverains est sollicité pour décider.

Il y aura 2 réunion de concertations, la première le mardi 3 mai et la suivante à la rentrée 2016/2017.

EDIT : le compte-rendu de cette réunion est disponible ici !

Réunion préparatoire à la concertation : jeudi soir

Evoqué lors de notre AG, nous vous convions à un rendez-vous de pré concertation concernant le réaménagement du cours

Le jeudi 28 avril 2016 à 18h30 à la pizzeria Piazza Pizza, 35 cours d'herbouville.

Nous vous proposons une revue de terrain afin de vous indiquer les points importants connus du réaménagement du cours. Nous terminerons la visite du cours par un échange convivial à la pizzeria. 

Nous souhaitons vous associer au maximum sur les décisions à prendre, c'est pourquoi nous vous espérons nombreux ce jeudi avant la concertation avec les élus du 3 mai à 18h30, salle du conseil de la mairie du 4eme.

Nous vous attendons nombreux, l’avenir du Cours vous appartient.

Herbouville dans la littérature Française

Le marquis d'Herbouville, qui vécu entre 1756 et 1829 et à qui nous devont le nom du cours d'Herbouville est cité dans la littérature française :

  • Victor Hugo, Les Misérables, Tome 3 Marius, chapitre 3 :

Tous ces ecclésiastiques, quoique la plupart hommes de cour autant qu’hommes d’église, s’ajoutaient à la gravité du salon de T., dont cinq pairs de France, le marquis de Vibraye, le marquis de Talaru, le marquis d’Herbouville, le vicomte Dambray et le duc de Valentinois, accentuaient l’aspect seigneurial. Ce duc de Valentinois, quoique prince de Monaco, c’est-à-dire prince souverain étranger, avait une si haute idée de la France et de la pairie qu’il voyait tout à travers elles. C’était lui qui disait : Les cardinaux sont les pairs de France de Rome, les lords sont les pairs de France d’Angleterre. Au reste, car il faut en ce siècle que la révolution soit partout, ce salon féodal était, comme nous l’avons dit, dominé par un bourgeois. M. Gillenormand y régnait.

C’était là l’essence et la quintessence de la société parisienne blanche. On y tenait en quarantaine les renommées, même royalistes. Il y a toujours de l’anarchie dans la renommée. Chateaubriand, entrant là, y eût fait l’effet du père Duchêne. Quelques ralliés pourtant pénétraient, par tolérance, dans ce monde orthodoxe. Le comte Beugnot y était reçu à correction.

  • André Gide, Si le grain ne meurt, 1ere partie, chapitre 1:

Mes parents avaient pris coutume de passer les vacances d’été dans le Calvados, à La Roque Baignard, cette propriété qui revint à ma mère au décès de ma grand-mère Rondeaux. Les vacances du Nouvel An, nous les passions à Rouen dans la famille de ma mère ; celles de Pâques à Uzès, auprès de ma grand-mère paternelle.

Rien de plus différent que ces deux familles ; [...]

Mon arrière-grand-père, Rondeaux de Montbray, conseiller, comme son père, à la Cour des Comptes, dont le bel hôtel existait encore sur la place Notre-Dame, en face de la cathédrale – était maire de Rouen en 1789. En 93, il fut incarcéré à Saint-Yon avec M. d’Herbouville, et M. de Fontenay, qu’on tenait pour plus avancé, le remplaça. Sorti de prison, il se retira à Louviers. C’est là, je crois, qu’il se remaria. Il avait eu deux enfants d’un premier lit ; et jusqu’alors la famille Rondeaux avait toute été catholique ; mais, en secondes noces, Rondeaux de Montbray épousa une protestante, Mlle Dufour, qui lui donna encore trois enfants, dont Édouard, mon grand-père. Ces enfants furent baptisés et élevés dans la religion catholique. Mais mon grand-père épousa lui aussi une protestante, Julie Pouchet ; et cette fois les cinq enfants, dont le plus jeune était ma mère, furent élevés protestants.

Merci à un habitant du cours qui se reconnaîtra, qui nous a fait partager ces anecdoctes.

Circulation dense sur le cours ?

Le cours d'Herbouville est l'entrée nord sur la ville de Lyon, notre cours est traversé par un grand nombre de voiture quotidiennement.

Nous partageons ici un petit film réalisé en janvier par un habitant du cours mettant en évidence cet important trafic routier.

Herbouville from Jean-Marc Grefferat on Vimeo.

Mobilier urbain détagué

Parce que le mobilier urbain n'est également pas épargné par les dégradations et les tags, «ÔCeCours!» est régulièrement en contact avec les services compétents afin de les traiter. Très récemment une corbeille (en face du 1 cours d'Herbouville) à ainsi été signalée par «ÔCeCours!» et nettoyée par les équipes de Lyon La Métropole, pour un cours toujours plus suivi et plus propre.

Ci-dessous : avant / après

--> 

Autres tags signalés :

  

Composte collectif Place Chazette !

Depuis fin janvier, il est plus facile de composter ses déchets grâce à l'association de la place Louis Chazette et des habitants bénévoles du quartier !

Un composte collectif a été mis en place sur la place Louis Chazette à proximité du Tunnel Mode Doux, avec une permanence pour déposer son composte tous les mercredi de 18h à 19h. Ce composte est ouvert à tous.

Ici ce qui est compostable et ce qui ne l'est pas.

 

Projet Navette dans le Progrès

On parle du projet Navette dans le progrès dans son édition du 25 mars !

Pages